• Opticiens Bardin
    53 rue des Bourguignons
    92270 Bois-Colombes
    Tél : 01 47 86 17 41 / 09 51 00 55 00
    Fax : 01 42 42 15 22
    optiquebardin@free.fr

    Votre magasin vous accueille
    le lundi, de 9h30 à 13h – 14h à 19h30
    du mardi au samedi de 9h30 à 19h30.

    Opticiens Bardin

  • Pour nous contacter, remplissez le formulaire suivant :

    Votre nom (obligatoire)

    Votre email (obligatoire)

    Votre message

  • Nous situer :
  •  
  • Nous contacter
  •  

Le travail sur écran

 

Souffrez-vous de fatigue visuelle ?

En cours de journée ou le soir, êtes-vous gêné(e) par :

Des picotements aux yeux ? Oui Non
La sensation de moins bien voir ? Oui Non
Des maux de tête ? Oui Non
Des yeux rouges ou secs ? Oui Non
Une sensibilité à la lumière ? Oui Non

Résultats :
• Zéro “oui” : la fatigue visuelle due au travail en vision rapprochée ne vous concerne probablement pas.
• De 1 à 3 “oui” : vous commencez à être fatigué(e) par le travail en vision rapprochée.
• Plus de 4 “oui” : vous souffrez de fatigue visuelle due au travail en vision rapprochée. Il est urgent de consulter.

Toute fatigue visuelle doit être prise en compte. Il existe des solutions qui vous apporteront qualité de vision et confort.
Parlez-en à votre ophtalmologiste.

La vue fortement sollicitée

Le travail sur écran sollicite de façon très importante l’accommodation, c’est-à-dire le système de mise au point de votre œil pour fixer les objets à des distances différentes. En effet, la posture, la luminance et l’éblouissement obligent vos yeux à faire un effort continu pour voir net.

• Lorsque vous travaillez, vous regardez à la fois votre écran, des documents papier ou votre clavier.
• Il y a donc des changements fréquents de distance de vision et vous devez adapter votre posture.
• Les zones explorées ont des différences importantes de luminance. Vos yeux doivent continuellement s’y adapter.
• Votre environnement montre souvent :
– un niveau lumineux excessif
– un mauvais réglage de l’écran
– des reflets gênants sur l’écran
• Les yeux sensibles peuvent être éblouis par différentes intensités lumineuses.

 

Conseils d’ergonomie

Pour votre bien-être, voici quelques conseils pour adapter votre posture face à un écran:

1. La posture

visu016

Hauteur du siège
• Les cuisses doivent être parallèles au sol, les pieds posés à plat sur le sol (ou supportés par un repose-pied).
• Aucune pression ne doit s’installer à l’arrière des cuisses (condition d’une bonne circulation sanguine).
• Pensez à vérifier régulièrement la hauteur de l’assise.
Position du dos
• Adoptez une assise confortable, bien calée au fond du siège pour soutenir et soulager le dos.
• Il est important de garder le dos bien droit, de ne pas pencher le buste vers l’avant lors de la frappe.
Position du cou
• Dans le prolongement de la colonne vertébrale. La tête est droite, ni penchée vers l’avant, ni projetée en arrière.
Position des bras, des poignets et des mains
• L’angle du coude est droit, les avant-bras sont proches du corps et parallèles au plan de travail.
Les mains sont dans le prolongement des avant-bras.
Les épaules sont relâchées.

2. L’éclairage

visu017

– Privilégiez un fond d’écran clair.
Ajustez le contraste et la luminance de votre écran en fonction de vos besoins visuels.
– Gérez la position des stores des fenêtres pour éviter les reflets sur votre écran, tout en favorisant la lumière naturelle dans l’espace de travail.
– Utilisez un éclairage d’appoint pour vos documents papier.
– Positionnez votre écran d’ordinateur à la même hauteur que vos yeux ou en dessous mais pas au dessus.

3. Les bons réflexes

– Quittez régulièrement l’écran des yeux pour reposer vos yeux.
– Faites des pauses visuelles de 5 minutes toutes les heures.
– Changez de posture de temps en temps.

 

La prise en charge de votre défaut visuel

Si vous travaillez sur écran, votre défaut visuel, même minime, doit être compensé ; non corrigé, il contribue à l’apparition de fatigue visuelle. Si votre médecin du travail décèle des difficultés de vision binoculaire (par exemple, une insuffisance de convergence), consultez votre ophtalmologiste ou votre orthoptiste.